Salut à toi, qui viens à grands pas, pousser ta sœur 2014 vers la sortie ! Je t’adresse ces quelques mots pour te dire à l’avance comment tu dois être. Pour moi, pour mes frères béninois & africains, en commençant par nos bons papas et nos bonnes mamans. Bonne année 2015

Oui 2015, cette petite note est pour toi. Je m’en voudrais sincèrement de ne pas te dire qu’avant de venir dans quelques heures, de faire un petit saut rapide chez notre Père, qui vit dans les cieux. Va et dis-lui que, ses enfants ici-bas, lui demandent très sincèrement de les couvrir de sa main protectrice, car c’est entre ses mains qu’ils te placent. Rappelle lui aussi qu’étant donné qu’il est le commencement et la fin, qu’il nous garde et nous permette de voir tes sœurs qui viendront après toi. Je te fais notre messager auprès de lui, afin que tu lui dises de ne pas nous oublier tout au long de ton séjour sur cette terre qu’il nous a donné depuis des millénaires. Fais lui comprendre que malgré tous nos péchés, nous demandons sa miséricorde sur nous, nos familles, nos dirigeants, notre pays, notre continent et sur le monde entier. Puis, après avoir fini de charger notre commission, vient nous voir car nous avons beaucoup à dire.

Oui, beaucoup à dire car, il faut que je t’avertisse dès maintenant. Il ne faut en aucun cas que tu ressembles à ta sœur qui se retire actuellement. Elle, elle est venue à la fois, chaude et froide. Elle nous a menés la vie assez dure, avec Ebola (qui a pris son temps pour jouer correctement à ‘’Jacques où es-tu‘’), Boko Haram tout près de moi et l’Etat Islamique plus loin (qui continuent de nous donner cette peur dont on pouvait se passer très volontiers), des disparitions étonnantes d’avions (Malaysia Airlines ne me dira pas le contraire) mais aussi d’étudiants (chez Enrique Peña Nieto), des milliers de morts (qu’on aurait pu vraiment éviter en dialoguant sérieusement) en Ukraine, Syrie et dans le Nord-Kivu. Elle a vraiment été sauvage avec les deux jeunes afro-américains qui ont perdu la vie aux USA et les 132 écoliers de l’école l’armée à Peshawar au Pakistan, alors que la petite Malala Yousafzai et à l’Indien Kailash Satyarthi se voyaient récompensés par le Nobel de Paix pour leur combat contre l’exploitation des enfants. Tu dois être très informée puisqu’entre sœur, ce sont des choses qui se disent. Je ne vais donc pas trop m’attarder dessus.

Je disais tantôt que même si elle nous en a fait voir de toutes les couleurs, elle nous a au moins laissé quelques instants de gaité avec le départ ‘’forcé‘’ de Blaise Compaoré au pays des hommes intègres. Oui, il est parti et l’équipe des révisionnistes de la constitution en Afrique dont il était le capitaine, a très tôt remarqué que le match était perdu d’avance. Et toujours en Afrique, dame Catherine Samba-Panza a été élue présidente de la transition par le Parlement centrafricain, succédant ainsi à Michel Djotodia. Encore une femme qui a triomphé parmi les hommes. D’un autre côté, et pour la 1ère fois dans l’histoire de la chrétienneté catholique, deux papes, Jean XXIII et Jean-Paul II, ont été canonisés par le pape François, en présence de son prédécesseur, Benoît XVI.

Voilà en quelques mots, comment elle s’est comportée avec nous, ta sœur. Je ne suis pas dans le secret des dieux. Je ne sais pas comment vous vous entendez là-bas avant de venir nous imposer vos humeurs pendant 12 mois. Mais, et j’aimerais que tu m’écoutes bien, ne viens pas aggraver les situations que ta sœur a créées. Mon souhait pour moi, mon pays, et le monde entier serait que tu sois docile, douce et belle. Que tu nous apportes, en venant, les clés de la santé, du travail bien fait, du bonheur mérité, du succès, de la paix et de la joie, de la longévité et de la prospérité.

En espérant que tu nous viennes avec tout ça, nous t’attendons, 2015.

PS: Permets moi de souhaiter à toutes et à tous une très bonne et heureuse année 2015.