Centenaire des Archives Nationales

1914, année célèbre dans le monde. S’il est vrai que le monde entier se rappelle de cette année comme le début de la 1ère guerre mondiale, pour nous archivistes béninois, elle marque la création de nos Archives. Oui, il y a 100 ans aujourd’hui que le colonisateur français a créé le Service des Archives Nationales du Dahomey. Cent ans que les Archives du Bénin gardent inlassablement la trace de l’histoire de notre pays. Retour sur la célébration d’un centenaire placé sous le signe des archives, outils de développement, de démocratie et de bonne gouvernance.

 

1914-2014 : du Service des Archives du Dahomey à la Direction des Archives Nationales, un long périple !

L’origine des archives du Bénin est intimement liée à l’histoire de son peuple. Il remonte aux différents événements qui ont marqué les grandes périodes de cette histoire, période dont la plus importante est indubitablement la colonisation. En effet, c’est au cours de la période coloniale que pour répondre au souci d’organisation des archives et de la mémoire historique du Dahomey que le dépôt d’archives de la Colonie a été créé par arrêté local N°225 du 02 Mars 1914. L’article 1er de cet arrêté stipulait que le Service des Archives du Dahomey était appelé à : « recueillir, examiner, mettre en valeur, classer, inventorier et répertorier tous les documents anciens importants qui sont de nature à contribuer utilement à l’étude des questions historiques et administratives ». L’actuelle Direction des Archives Nationales du Bénin est issue de ce service. Instituée en 1976 mais ayant connu diverses structures de tutelle qui ne favorisaient pas toujours sa visibilité et son développement, elle a fini par être rattachée à la Présidence de la République en 1990 ; tutelle qui est toujours la sienne aujourd’hui. Aujourd’hui, c’est le décret 2007-532 du 02 Novembre 2007 portant attributions, organisation et fonctionnement des Archives Nationales qui régit cette direction chargée de conserver l’ensemble de la mémoire nationale.

 

Un centenaire autour du thème « Archives : outil de développement, de démocratie, et de bonne gouvernance ».

Pendant trois jours, et ce du 09 au 11, les participants venus des différents pays de la sous-région mais aussi d’Outre-Mer vont échanger sur le thème principal de ce colloque et suivront une série de communications et d’ateliers de formation. Un projet de mémoire partagé sur les archives de l’A.O.F, le forum national des archivistes, le vernissage de l’exposition des documents d’archives historiques sur l’histoire coloniale du Bénin, la visite de Musées et de la célèbre route des esclaves sont quelques unes activités programmées pour commémorer ce centenaire. Ainsi, plusieurs archivistes, historiens et amis des archives vont se succéder au pupitre pour présenter l’historique des Archives Nationales, l’apport des archives à l’édification de l’histoire du Bénin, le rôle et le statut des archives et des archivistes dans le contexte développement du Bénin. En décidant de réfléchir sur la problématique du colloque, la Direction des Archives Nationales a voulu rappeler le rôle et la place des archives dans la consolidation du processus de développement, de démocratie et de la bonne gouvernance, un rôle et une mission prépondérante à laquelle le gouvernement devra prendre véritablement toute la mesure et œuvrer pour une valorisation de la filière archives dans notre pays.

Espérons que les autorités de notre pays ne resteront pas sourdes à l’appel des archivistes et prendront en compte les recommandations qui seront issues de ce colloque international du centenaire des Archives Nationales du Bénin. Il en va de la contribution des archives au développement de notre pays.